CAB "Point de vue"

L’Action Caritas Suisse des Aveugles (CAB) a été fondée en 1933. Depuis lors, cette organisation d’entraide réunit des milliers de personnes aveugles, souffrant d’un grave handicap visuel et sourdes-aveugles qui bénéficient de l’encadrement et du soutien d’accompagnateurs et d’auxiliaires voyants. En leur proposant des cours de formation continue, des rencontres régionales et un accompagnement personnel, la CAB aide les personnes concernées à être le plus autonomes possible et à puiser force et courage pour affronter le quotidien grâce à la rencontre avec d’autres handicapés. Leur intégration dans la société et l’église tient fortement au cœur de la CAB.

Je fais des dons pour que la CAB puisse conseiller les personnes aveugles et sourdes-aveugles à domicile

Depuis que les portables existent, la vie des personnes aveugles et malvoyantes a beaucoup changé. Nombreux sont ceux qui ne peuvent plus s'imaginer une vie sans portable et ses nombreuses App utiles.

Ces App très utiles, comme par exemple l'horaire CFF ou local.ch, soulagent la vie des personnes aveugles et malvoyantes énormément, car elles sont disponibles à toute heure. Jusqu'ici, les aveugles étaient obligés de consulter l'horaire à domicile, sur leur ordinateur. Quel soulagement de pouvoir se déplacer librement, de pouvoir consulter toutes les fonctions sur son portable à toute heure, grâce à l'application VoiceOver.

Cependant, un souci d'actualité pour les personnes aveugles et sourdes-aveugles reste l'isolation. Aucune technologie ne peut remplacer un contact humain. C'est pourquoi notre service conseils personnalisés reste d'une grande importance.

Une donatrice nous a dit qu'elle était très reconnaissante que la CAB ait visité son père, qui a perdu la vue il y a peu de temps. D'après elle, le service conseils personnalisés est indispensable pour les familles concernées. Avec nos conseillers, notre donatrice et son père ont pu prévoir son avenir.

Le travail de nos conseillers à domicile est important. Pour que nous puissions continuer notre travail à domicile, nous avons besoin de dons. Nous vous remercions chaleureusement pour votre soutien.

 

Dons:

Action Caritas Suisse des aveugles (CAB), CCP 80-6507-7

IBAN CH05 0900 0000 8000 6507 7

www.cab-org.ch

 

Si vous avez besoin d'aide, n'hésitez pas à nous appeler. Nous viendrons volontiers vous rendre visite. Téléphone 044 466 50 60.

Conseils - rapide - simple - compétent

 

"Zürcher Silvesterlauf" - la célèbre course de St-Sylvestre de Zurich

Dimanche, le 13 décembre 2015, quelques personnes malvoyantes, malvoyantes-malentendantes, ainsi que des personnes voyantes représenteront la CAB à la célèbre course de la CAB. C'est fascinant d'observer les personnes aveugles et sourdes-aveugles, comme elles courent avec leurs guides, tout droit vers le but.

 

Gerold Lauber, conseiller municipal de Zurich, chef du département de l'éducation et du sport de la Ville de Zurich, s'est à nouveau mis à disposition de courir pour les personnes aveugles, malvoyantes et sourdes-aveugles. Nous remercions tous les participants.

 

Les personnes aveugles aiment la lecture

Pour Erika Kuhn, il n'y a rien de plus précieux que de passer du temps avec sa petite-fille. Mais cela n'était pas toujours facile. Elle ne savait pas quoi entreprendre avec la fille et étant fortement malvoyante, elle s'est sentie mal à l'aise avec cette petite "tornade". "Des excursions n'étaient pas possibles, j'avais toujours peur qu'il lui arrive quelque chose" me raconte Erika. Un jour, la petite famille rend visite à la grand-maman pendant qu'elle écoute un livre audio. A ce moment-là, la petite-fille se met spontanément sur les genoux de sa grand-maman et écoute attentivement l'histoire. Pour Erika, c'était un moment inoubliable. Enfin, elle trouve une activité qui plaît tout autant à la grand-maman qu'à la petite-fille. Quel bonheur!


Entretemps et chaque année, plus de 600 personnes empruntent plus de 4'000 livres audio de notre bibliothèque pour aveugles à Landschlacht. En total, nous pouvons offrir 12'500 livres audio et avons accès à 40'000 titres dans l'espace germanophone.

Entraîner le cerveau

C'est à l'âge de 20 ans que Marco d'Ambrosio perd la vue, suite à une grave erreur de diagnostic médical. Il s'affirme avec conviction et courage dans la vie. La formation continue est très importante pour lui. "Dans les cours de la CAB, je rencontre d'autres personnes se trouvant dans une situation similaire à la mienne. L'échange avec eux me donne de la force et du réconfort. Durant le cours d'échecs que j'ai visité dernièrement, j'ai pu entraîner ma mémoire. Il faut absolument que je me souvienne de tous les pas que je fais pour retrouver mes affaires déposées. Pour moi, il est très important que les choses sont toujours déposées au même endroit."


Malheureusement, nos cours ne sont pas gratuits. La CAB offre des cours aux prix inférieurs aux coûts. En général, les personnes aveugles et malvoyantes, comme Marco d'Ambrosio, vivent avec des revenus très modestes. "Je m'engage activement à la section zurichoise de la CAB et je connais très bien les désirs et les besoins de nos membres. Il faut absolument que les prix des cours restent inférieurs, sinon, de nombreux membres ne seront plus en mesure d'y participer."


Tous nos cours ont pour but de soutenir les membres dans leur vie de tous les jours, de les renforcer physiquement et psychiquement et de leur donner la joie de vivre.


Pour ce faire, nous avons besoin de votre soutien.


Ce que nous faisons:

-       Entretenir deux bibliothèques pour aveugles (Landschlacht et Collombey)

-       Offrir des cours pour personnes aveugles, malvoyantes et sourdes-aveugles

-       Offrir des conseils à domicile aux personnes aveugles, malvoyantes et sourdes-aveugles

-       Co-propriétaire du centre international des aveugles à Landschlacht

-       Echange et rencontre dans nos sept sections dans toutes les régions de Suisse


Vous avez des questions? Avez-vous besoin de notre aide? N'hésitez pas à nous appeler au tél. 044 466 50 60.


Conseils - rapide - simple - compétent.

Diverses façons d’avoir du plaisir à lire et à écouter

Chaque année, notre bibliothèque sonore prête environ 10'000 livres audio à nos membres aveugles, malvoyants et malvoyants-malentendants. Pour eux, la lecture est très importante. Elle améliore leurs conditions de vie. La bibliothèque possède environ 14'000 livres audio et 5'200 livres en écriture braille.

 

En 2003, l’Action Caritas Suisse des aveugles (CAB) décide de transformer ces deux studios d’enregistrement à Landschlacht en productions numériques DAISY (Digital Accessible Information System), un système mondialement répandu et bien établi dans la branche médiale des aveugles. Grâce à ce système, les auditeurs ont la possibilité de naviguer d’une page à l’autre et de structurer les différents chapitres.

 

Entretemps, le système de navigation DAISY a été perfectionné. Utilisé avec succès depuis une douzaine d’années, il n’est malheureusement pas compatible avec Windows 7, ce qui signifie qu’il faut remplacer toute la ligne de production.

 

De ce fait, nous avons décidé d’employer pour la production de livres audio le système „OBI“, une application gratuite pour les membres du consortium DAISY. De plus, il est inévitable de remplacer les deux ordinateurs obsolets des cabines d’enregistrement ainsi qu’une place de travail pour la préparation et le suivi des livres audio.

Afin de sauvegarder la stabilité et la fiabilité du système, il est judicieux de remplacer également la chaîne d’outils entre le lecteur et l’ordinateur. En fait, ces appareils d’enregistrement (convertisseur analogique numérique, écouteurs, casque audio et microphones) sont en service depuis des années. De plus, la bibliothèque sonore a connu une croissance énorme ces dernières années. La production de livres audio et de revues produites en collaboration avec d’autres organisations étant en hausse, elle a atteint ses limites de production avec ces deux cabines d’enregistrement. Afin d’assurer la continuité de la production, il est inévitable d’établir un studio d’enregistrement supplémentaire et portable.

 

Pour la réalisation de ce projet, nous sommes dépendants de vos dons.

Maintenant fair un don!

 

Dons:

Action Caritas Suisse des Aveugles (CAB)

Compte de dons PC 80-6507-7

IBAN CH05 0900 0000 8000 6507 7

www.cab-org.ch

Des vacances pour aveugles et sourds-aveugles

Il est difficile d’imaginer d’être aveugle ou de voir et entendre très mal. Imaginez que vous devez sortir d’un tram sans savoir à quel endroit vous êtes. De plus, vous n’avez pas la possibilité de consulter un guichet pour demander des informations comme par exemple où se trouve votre hôtel réservé.

 

Participer à différentes activités

 

Notre cours „Vivre des activités en commun“ a été conçu pour des personnes de tout âge. Nous offrons des randonnées, des excursions et des navigations. Egalement dans notre programme, nos membres ont la possibilité de faire du cheval, du tandem, de la gymnastique ou différents sports nautiques. Le centre international des aveugles (IBZ) à Landschlacht est parfaitement équipé pour les besoins de nos participants.

 

De plus, l’échange entre eux est très important.

 

De nombreuses personnes handicapées ont des moyens financiers très limités. Afin de pouvoir soutenir ces personnes, nous sommes dépendants de vos bons. Un grand merci.

Maintenant fair un don!

Informations:

Tél. 044 466 50 60

info[ad]cab-org[dot]ch

www.cab-org.ch

Dons:

PC 80-6507-7

IBAN: CH05 0900 0000 8000 6507 7

Faire un cadeau

Barbara Trudel, gravement malvoyante, travaille à la bibliothèque pour aveugles à Landschlacht. Elle traite environ 8'000 commandes de livres audio par année et les envoie à environ 1'000 membres aveugles et malvoyants.

 

Voulez-vous faire un cadeau exceptionnel à une personne aveugle, malvoyante ou malvoyante et malentendante?

 

L’offre de livres audio dans les rubriques littérature et ouvrages spécialisés est très restreinte sur le marché. En général, les éditeurs ne vendent que des versions abrégées de ces ouvrages. La CAB produit des livres audio pour personnes aveugles et malvoyantes en version intégrale. Nous sonorisons des oeuvres de littérature et des ouvrages spécialisés. Pour les éditeurs, la production de ces livres audio n’est pas assez rentable. De ce fait, les bibliothèques pour aveugles sont de plus en plus importantes pour les personnes handicapées de la vue et leur donnent la possibilité d’une formation continue. Chaque année, nous produisons environ 200 livres audio.

 

Offrez un parrainage d’un livre audio et donnez la possibilité aux personnes aveugles et malvoyantes d’avoir accès à tous les livres du marché

 

Avec 50 francs, vous soutenez la production d’un livre audio

Avec 100 francs, nous pouvons transformer 5 pages d’un livre en livre audio

Avec 150 francs, vous financez environ 4 heures d’enregistrement

La production d’un petit livre audio s’élève à 2'500 francs.

Maintenant fair un don!

 

Dons:

Action Caritas Suisse des Aveugles (CAB)

Compte de dons PC 80-6507-7

IBAN CH05 0900 0000 8000 6507 7

www.cab-org.ch

Illse Ferrari
Illse Ferrari

Heureusement que je vis maintenant

Durant sa grossesse, la mère de Karl Thoma contracte la rubéole. Suite à cette maladie, Karl Thoma est malvoyant depuis sa naissance. Il a un reste de vue de 10 %. Il y a 70 ans, la société était encore assez renfermée en ce qui concerne le contact avec les personnes handicapées. A cette époque, un handicap était considéré comme un défaut. Pourtant, il n’y était pour rien, et sa mère non plus.

 

C’est avec beaucoup d’enthousiasme que Karl Thoma fréquente l’école et finit ses études avec le diplôme de commerce. Durant toute sa scolarité, il était le seul élève avec un handicap visuel et auditif.

 

Dans les années soixante-dix, il perd la vue à l’oeil droit et devient peu après complètement aveugle. Dix ans plus tard, l’autre oeil est également atteint. A l’âge de soixante ans, un handicap auditif se joint à celui de la cécité.

 

Ne jamais abandonner – telle est sa devise

 

Après l’école de commerce, il travaille durant 8 ans à la Zurich assurances. A l’aide d’un appareil d’enregistrement, il écrit les lettres avec facilité. De préférence, il les rédige lui-même.

 

Par la suite, il travaille pendant 30 ans à l’office AI. Il aide de nombreuses personnes à trouver une place dans la vie professionnelle.

 

Depuis 2001, Karl Thoma est retraité. C’était l’époque de l’innovation électronique, alors on a décidé qu’il n’était plus capable de faire son travail.

 

Les jours sont bien remplis

 

Malgré son handicap visuel et auditif, la formation continue compte beaucoup dans la vie de Karl Thoma. Tous les matins, après son petit-déjeuner, il lit le journal sur l’écran de son ordinateur personnel. Il est bien équipé pour cela. Malheureusement, il ne peut plus lire très longtemps, car avec son petit reste de vue, la lecture le fatigue trop. Toutefois, il tient à être informé de ce qui se passe autour de lui.

 

Depuis quelque temps, il est propriétaire d’un iPhone et il est très content de l’avoir. Les prestations de conseils à domicile qu’offre la CAB sont très importantes pour lui. Grâce à ces conseils, il a obtenu le support technique nécessaire.

 

Il est également membre de la section de la CAB de St-Gall, où il trouve tout ce qu’il cherche. Il apprécie beaucoup les services religieux, tenus spécialement pour personnes aveugles et sourdes-aveugles, ainsi que les diverses excursions. D’après lui, la section pourrait en organiser encore plus.

 

Il aime les langues étrangères

 

En écoutant la radio „Bucarest“, il a appris le hongrois. Au début, il ne comprenait rien du tout, mais au fur et à mesure, il a commencé à reconnaître des mots et des phrases et c’est ainsi qu’il a appris plusieurs langues avec beaucoup de joie et d’enthousiasme.

 

Karl Thoma est persuadé que des organisations comme la CAB sont indispensables pour les personnes malvoyantes et malentendantes. Aussi à l’avenir.

 

Conseils à domicile – rapide –

facile – compétent.

Au cas où vous désirez recevoir plus d’informations sur nos prestations ou si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas de nous appeler.

Nous passerons volontiers chez vous pour vous conseiller:

Tél. 044 466 50 60.

 

Dons:

Action Caritas Suisse des Aveugles (CAB)

Compte de dons PC 80-6507-7

IBAN CH05 0900 0000 8000 6507 7

www.cab-org.ch

Illse Ferrari
Illse Ferrari

Course zurichoise de la Saint-Sylvestre – „Zürcher Silvesterlauf“

Le dimance 14 décembre, de nombreuses personnes malvoyantes, malentendantes et voyantes participeront à la course traditionnelle de la Saint-Sylvestre. Il est fascinant de voir comment les personnes aveugles courent avec enthousiasme avec leurs guides.

 

Le conseiller de la Ville de Zurich Gerold Lauber, responsable du département de formation scolaire et de sport de la Ville de Zurich, se met à disposition et courera pour les personnes aveugles, malvoyantes et sourdes-aveugles. Nous remercions tous les participants.

 

Seriez-vous intéressé à participer à la course? Nous nous ferions un plaisir de vous conseiller à ce sujet. Prenez contact avec nous: Tél. 044 466 50 60.

Le secret du bonheur

 

Le secret du bonheur ne se trouve pas dans les choses qu'on possède, mais dans les choses qu'on donne. Une citation de l'écrivain et honoré du Prix Nobel André Gide.

 

Le mot «secret» connaît plusieurs définitions. Nous connaissons la citation très connue : «La parole est d’argent, le silence est d’or». Tout de même, les psychologues et scientifiques contredisent ce proverbe en affirmant que la parole est d’or et le silence de plomb. Qu’est-ce que cela veut dire ? Un secret peut être très pesant pour l’être humain, comme par exemple un acte criminel. Ce genre de secrets dont on parle engendrera tôt ou tard de graves blessures physiques et psychiques.

Toutefois, il est important que chaque personne ait des secrets de temps à autre. Ceux-ci peuvent enrichir la vie. Dina Krämer-Tix, gravement malentendante et malvoyante, participe depuis de nombreuses années aux cours pour personnes sourdes-aveugles qu'organise la CAB au Centre International des Aveugles à Landschlacht. Etant mariée, elle connaît bien le secret d'une liaison heureuse. «Parfois, il vaut mieux que le partenaire ne sache pas tout.» Les petits secrets peuvent soutenir un mariage heureux.

 

Vider la mer moyennant un petit seau?

 

Une légende nous dit qu’Augustinus, un homme d’Eglise très sage, se promène au bord de la mer et pense à la trinité. Il découvre un petit enfant, qui porte un petit seau et prend de l’eau de la mer et la verse dans un étang pas loin de la plage. Il demande à l’enfant : « Que fais-tu ici ? » L’enfant lui répond : « Je voudrais vider la mer ». « Mais - tu ne vas jamais y réussir ! » ajoute le sage et celui-ci réfléchit : « Je prends cet enfant comme exemple et j’essaie de comprendre le secret de la trinité avec l’intelligence d’un enfant.» Il tend la main à l’enfant et lui dit merci pour cette leçon. L’enfant ouvre de grands yeux, des yeux que le sage n’oubliera pas si vite.

 

Depuis de nombreuses années, Jlse Ferrari dirige des cours pour personnes sourdes-aveugles ou gravement malvoyantes ou malentendantes à la CAB. Sans cesse, elle trouve de nouveaux sujets qui ravissent les participants. Un des thèmes choisis pour cette année était celui des secrets. Il s'agissait de découvrir le terme en groupe. Qu'est-ce qu'un secret et quel sens a-t-il exactement? Un secret doit justement rester secret et peut provoquer des cachotteries. 

Illse Ferrari
Illse Ferrari

Travailler avec les personnes ayant un handicap visuel ou de l'ouïe

La joie de vivre d'un grand nombre de personnes sourdes-aveugles est contagieuse. Le fait de pouvoir accepter son sort est un premier pas dans la bonne direction.


«Travailler avec les personnes ayant un handicap visuel ou de l'ouïe nous apporte beaucoup de joie et de satisfaction, mais nous oblige également à former notre propre caractère. Au lieu de conclure à des règles quelconques, nous devons apprendre à reconnaître nos propres limites et à nous accepter tels que nous sommes. L'histoire de l'être humain serait toute autre si ce mode de pensée l'avait accompagné: en lien avec l'histoire de Noël, on pourrait alors dire que nous sommes des bergers et des rois sages, conscients de notre rédemption. Cette prise de conscience pourrait être la base de notre futur travail avec les personnes sourdes-aveugles.» explique Johannes Heinrich Koller, notre conseiller social depuis de nombreuses années. Malgré sa retraite bien méritée en fin d'année, il poursuivra des projets et des visions à l'avenir.


Johannes Heinrich Koller s'est dévoué corps et âme à ses clients.

 

 

Johannes H. Heinrich
Johannes H. Heinrich

L'alphabet de Lorm – moyen technique de communication

L'alphabet de Lorm, alphabet tactile pour sourds-aveugles, a été développé au 19e siècle à Dresden et Berlin par l'écrivain Heinrich Landesmann, connu sous le nom de Hieronymus Lorm. Lorm, sourd depuis l'âge de 15 ans, devient sourd-aveugle à l'âge de 30 ans et développe alors l'alphabet tactile pour pouvoir communiquer avec son entourage. L'alphabet de Lorm n'est pas le langage des sourds-aveugles, mais un moyen technique de communication.

 

L'alphabet de Lorm permet d'écrire des lettres en forme de traits et de points dans la main de la personne sourde-aveugle.

 

 

 

Programme de 24 cours en 2013

L'année dernière, nous avons pu offrir 24 cours à nos membres aveugles, malvoyants, sourds-aveugles et malentendants. Je voudrais profiter de cette occasion pour remercier chaleureusement tous nos bénévoles. Sans eux, il ne nous serait pas possible d'offrir un tel programme.

Entreprendre un voyage spontané dans une ville inconnue est impossible aux personnes aveugles. Sans nos fidèles personnes accompagnatrices, de telles activités ne seraient guère envisageables. Notre rapport annuel vous laisse en savoir plus.

 

Ruth Häuptli, présidente CAB
Ruth Häuptli

Des visages lumineux et rayonnants

« Si mes participants de cours sont heureux, je le suis également », raconte Doris Blum, directrice de cours depuis de nombreuses années. Cela fait plus de 15 ans qu'elle a commencé à travailler dans notre organisation en tant que guide. A l'époque, elle avait travaillé avec les personnes sourdes-aveugles. « La communication avec les sourds-aveugles n'est pas toujours facile, surtout quand il s'agit de leur expliquer ou de leur faire sentir la nature », ajoute-t-elle. » Pour sentir la taille d'un arbre, il faut le mesurer avec ses bras. Comment voulez-vous expliquer à une personne sourde-aveugle un ciel bleu? Des textes de théâtre ou de poésie peuvent nous aider. »

 

Depuis quatre ans, Doris Blum est responsable de divers cours comme la « Semaine de découvertes » et le « Cours actif d'été ». Durant les fêtes de Noël et de Pâques, elle se rend à l'IBZ (Centre international des aveugles à Landschlacht), pour tenir compagnie à toutes ces personnes handicapées sans famille. Le point culminant de son cours d'été est certainement la voile. Il arrive que le capitaine du bateau laisse le volant à un de nos participants malvoyants. « C'est un grand plaisir, voire un miracle, de les voir si heureux de pouvoir sentir les vagues, les gouttes d'eau et de voir l'étendue du lac. Il n'y a aucune différence; les personnes concernées ressentent les deux éléments, le vent et l'eau, tout comme nous. »

 

Ces semaines de camps sont un vrai défi pour nos directeurs de cours. Ils s'occupent des participants durant toute la semaine et sont heureux, après de longues journées, de faire une petite pause le soir.


Doris Blum apprécie la collaboration avec les civilistes. La plupart du temps, ce sont des personnes très sensibles aux besoins des malvoyants. Elle espère pouvoir continuer son travail avec et pour les personnes aveugles et sourdes-aveugles.

 

Doris Blum et participant au semaine de découvertes

Quand un aveugle guide un aveugle

Qu'est-ce que cela signifie? Hans Ammann, âgé de 73 ans, est une personne plutôt calme et très sûre de lui. Pourtant, sa vie n'a pas toujours été facile. Avec ses frères et sœurs, il a passé son enfance dans une ferme. Son père avait entre autres un élevage de porcs, que Hans voulait reprendre un jour.

 

Malheureusement, le destin l'a voulu autrement. A l'âge de 17 ans, Hans Ammann contracte une méningite. Après huit semaines dans le coma, il se réveille en disant: « Allumez la lumière, s'il vous plaît! » Pourtant, la lumière est allumée et c'est à cet instant, que ses parents se rendent compte qu'il est aveugle.

 

Heureusement il trouve un travail comme galvaniseur chez Landis & Gyr à Zoug. Son travail est très apprécié par ses supérieurs et peu de temps après, il devient chef d'équipe et responsable de cinq employés aveugles. Il leur apprend l'ennoblissement de métaux. Midi et soir, ils mangent ensemble à la cantine et parfois, c'est lui qui apporte le repas à ses collègues - voilà comment un aveugle peut guider un aveugle.

 

Hans Ammann apprécie beaucoup les cours de la CAB. Ces cours lui donnent la possibilité de rencontrer d'autres personnes concernées et d’échanger avec elles. Ce qui l'a impressionné le plus durant le cours d'été? C'était ce fameux matin, où tout le monde avait été réveillé très tôt pour partir en promenade, sans petit-déjeuner, bien-sûr. La marche avait été longue et la faim commençait à s'annoncer. Tout à coup, ils sont arrivés à une clairière avec un magnifique petit-déjeuner déjà préparé. « Quelle surprise! C'était le meilleur petit-déjeuner de ma vie! » dit-il.

 

Hans Ammann

Fête d’anniversaire sur la Hirschenplatz

Les contes sont le reflet des expériences humaines

Ruth Häuptli, présidente de la CAB, est née avec une maladie oculaire congénitale. Il s’avéra très vite qu’elle ne pourrait pas fréquenter l’école «normale». Ses parents firent tout pour l’aider et l’inscrivirent au Blindenheim Sonnenberg, une institution pour aveugles. La petite fille était studieuse et animée d’une grande envie d’apprendre. Sa gaieté et son naturel faisaient souvent la joie des autres pensionnaires.

 

Après sa scolarité, elle occupa un poste de téléphoniste chez Ringier, un travail qui lui plaisait énormément. Elle a formé de nombreuses téléphonistes ne souffrant d’aucun handicap visuel et leur a appris les bases de la communication avec autrui.

 

Son mari et sa fille, tous deux dotés d’une bonne vue, ont été et sont encore aujourd’hui un merveilleux cadeau pour Ruth Häuptli. Monsieur Häuptli est toujours là pour aider son épouse et s’avère un ami attentionné dans les moments difficiles.

 

Ruth Häuptli est active bénévolement dans de nombreuses organisations pour aveugles. Elle est convaincue que les personnes aveugles, malvoyantes, sourdes-aveugles et malentendantes-malvoyantes méritent ce qu’il y a de mieux.

 

Elle suit régulièrement les cours au Centre international pour aveugles (IBZ) de Landschlacht, en Thurgovie. Administré par la CAB, c’est un lieu idéal car il est adapté aux besoins des personnes aveugles et sourdes-aveugles. Récemment, Madame Häuptli a suivi le cours «Märchenwege – Lebenswege“ (Les contes et la vie). À l’origine, les contes étaient destinés à des adultes. Leurs symboles expriment nos expériences, nos points de vue, nos peurs et nos espoirs. Que signifie l’histoire de la fille d’un roi prisonnière d’un dragon ou celle de l’enfant venant au monde sous la forme d’un âne? Être solidaire et s’aider les uns les autres, chercher et trouver sa propre voie, tels sont les thèmes que les contes de tous les peuples abordent pour nous guider.

Ruth Häuptli a été enthousiasmée par ce cours parce que les contes ont suscité de vives discussions. Ensemble, les participants ont fait des découvertes susceptibles de les aider à vivre et qu’ils mettent en pratique. Cela fait du bien de savoir que l’on n’est pas seul.


Pour en savoir plus, lisez la suite dans la dernière édition de «Point de Vue», notre publication trimestrielle.

Ruth Häuptli
Ruth Häuptli

Vous êtes âgé et aveugle – qui s’occupe de vous?

Avez-vous déjà pensé qu’un jour, votre vue et votre ouïe pourraient baisser tout à coup? Qui vous aidera quand vous ne pourrez pratiquement plus rien faire sans aide?

 

Pour en savoir plus, lisez la suite dans l' avant-dernière édition de «Point de Vue», notre publication trimestrielle.

 

Alte Frau

Etre sourd-aveugle signifie être coupé du monde

Lorsque Margrit, sourde de naissance, a également perdu la vue, elle était complètement désemparée. Malheureusement, son cas n’est pas unique. Comment la CAB peut-elle redonner du courage?

Pour en savoir plus, lisez la suite dans la dernière édition de «Point de Vue», notre publication trimestrielle.

Présidents de la CAB

Présidents de la CAB

 

1933 - 1941     Dr. Armin Egli (Sekretär G. Karst)

1941 - 1975     Dr. Gebhard Karst

1975 - 1979     Hans Brügger

1979 - 1997     Werner Müller

1997 - 2005     Rosmarie Segrada

2005 -             Ruth Häuptli

 

 

Faire un don