«Point de vue» édition 2/2024

Dans le portrait, vous ferez la connaissance de Natalina Vitale. Dans son enfance, l’opinion selonlaquelle les personnes aveugles étaient stupides était très répandue. Fortement malvoyante depuis sa naissance, cette femme aujourd’hui âgée de 64 ans a grandi pratiquement sans formation scolaire. Elle est arrivée en Suisse en 1974 et depuis plus de 23 ans, elle compte parmi les participants les plus fidèles aux cours de la CAB. C’est là qu’elle a découvert ses talents et qu’elle a bénéficié des encouragements nécessaires. Lisez le portrait émouvant d’une femme qui ne se laisse pas abattre malgré l’adversité.

Le récit de Joël Favre, juriste à la FSA, qui est atteint d’une forte déficience visuelle, est tout aussi impressionnant. Il a participé au cours de conduite automobile de la CAB et explique pourquoi cette expérience particulière est si précieuse pour les personnes aveugles et malvoyantes. Des informations sur l’application CFF Inclusive, des chiffres tirés du rapport annuel de la CAB et un nouvel épisode sous la plume de notre chroniqueur Roland Gruber complètent ce numéro.

Vous pouvez télécharger ici POINT DE VUE 2/2024 (PDF).

Vous trouverez les anciens numéros ainsi que les archives des rapports annuels de la CAB sur notre page Publications.

La CAB est en deuil de son vice-président Franz Fux

Après une longue période de maladie avec des hauts et des bas, Franz Fux est décédé la nuit dernière à l’âge de 71 ans.

Franz Fux s’est fortement et énergiquement engagé dans la CAB au cours des dernières décennies, avec beaucoup de cœur. Il était président de la section haut-valaisanne de St. Theodul. Et depuis son élection le 16 mai 2009, il a également fait partie du comité central de la CAB et a soutenu la présidente de la CAB, Ruth Häuptli, en tant que « son » vice-président, comme elle l’a souvent exprimé.

Rudolf Rosenkranz, directeur de la CAB, écrit dans un communiqué adressé aux collaborateurs et aux membres du comité central :

Nous n’oublierons pas Franz et son optimisme et nous garderons de lui un souvenir honorable.

Foto: Franz Fux am Telefonieren
Toujours en action et en communication : Franz Fux au téléphone

La CAB présente ses condoléances à la famille de Franz, en particulier à son épouse et à son fils, et souhaite à tous beaucoup de force pour les jours à venir. Nous sommes très reconnaissants pour tout ce que Franz a fait et apporté à la CAB et à la cause des aveugles.

 

 

 

Photo de contribution / image symbole, Photo d'Yves Moret sur Unsplash: La chapelle Maria zum Schnee, emblème de Bettmeralp, dans le canton d'origine de Franz Fux, le Valais.

Canne Blanche 2023

Le gagnant de la Canne Blanche 2023, est biped, un projet basé sur l’intelligence artificielle, un « copilote intelligent pour les piétons malvoyants ». Le PDG et fondateur de la startup lausannoise est Mael Fabien.

La deuxième place est occupée par l’entreprise EAO à Olten avec son produit de bouton d’ouverture de porte sans contact, qui sera utilisé dans les véhicules des transports publics. Celle-ci augmentera la mobilité autonome des malvoyants et aveugles dans les transports publics.

La troisième place a été attribuée au logiciel de réalité augmentée head2screen, développé par l’Université de Saint-Gall en collaboration avec l’entreprise afca SA, qui aide les personnes souffrant d’une forte déficience visuelle à travailler sur ordinateur.

Les trois lauréats et les 18 autres projets présentés ont été récompensés lors d’une cérémonie de remise des prix qui s’est déroulée au théâtre municipal d’Olten.

La Canne Blanche est en quelque sorte l' »Oscar du handicap visuel suisse ». La CAB était représentée par son collaborateur Roland Gruber au sein du jury d’experts.

Plus d’informations et communiqué de presse de l’UCBA

Site web Canne Blanche avec descriptions des 21 projets soumis

Cours « Activités sportives et nature », du 1er au 9 mai 2021 à Oberägeri (ZG)

Tamara Rossi, participante malvoyante:

Photo: le groupe déguste la fameuse tarte au Kirsch de Zoug sur une terrasse fort sympathique (participantes et un civiliste)

C’est toujours, pour ma part, un vrai plaisir de participer au camp de sport organisé par la CAB! Cette année, nous sommes retournés à Oberägeri, une magnifique région dans le canton de Zoug! Cette semaine sportive me permet de me ressourcer, de me détendre et ainsi de participer avec enthousiasme aux diverses activités proposées au quotidien : gym, nordic walking, marche, aqua gym. Ce cours, sous la direction de Madame Nicole Jaggi, est bien structuré avec un encadrement adapté à chaque participant en situation de handicap. C’est une belle aventure humaine avec toutes les personnes qui sont là pour « éclairer mon chemin » et « guider mes pas »! Un grand merci à tous les guides, à tous les organisateurs du cours et à tous les participants! C’est un beau moment de partage!

Bernard Schneider, participant aveugle:

Photo: Bernard Schneider avec son accompagnante et son chien guide

Ce cours, organisé par la CAB et dirigé par Nicole Jaggi, a permis à onze personnes aveugles ou malvoyantes de Suisse romande et à autant de guides de fraterniser dans une contrée un peu reculée et enthousiasmante au cœur de la Suisse, en un temps où les contraintes liées à la pandémie de corona-virus commençaient à peine d’accuser une petite décrue. La bonne humeur a dominé toute la semaine. La gymnastique, donnée avec sérieux et humour, a permis de constater qu’on peut utiliser une chaise sans toucher son placet. La gymnastique aquatique a révélé une fois de plus tout ce qu’on peut faire dans l’eau. Les amateurs de « nordic walking » ont aussi trouvé l’occasion de pratiquer leur sport. Naturellement, des promenades et des randonnées ont également été organisées, dans la mesure où le temps extérieur le permettait.

Le groupe en randonnée dans une forêt, photographié de dos.

Après les efforts, le repas. Notre groupe a été gâté, grâce à l’excellente cuisine de l’hôtel Ländli.

Merci à la CAB d’avoir organisé cette semaine magnifique en tous points. Et merci à Nicole Jaggi, qui a dirigé et animé cette semaine avec son rayonnement naturel.

Mon chien-guide, le seul de son espèce à participer à cette semaine magnifique, a eu l’occasion de se déplacer avec plusieurs guides. Il n’a pas boudé son bonheur. Maintenant, il me demande quand cela va de nouveau se produire. Je lui ai promis que nous retournerions à ce même cours l’année prochaine.

Vérène Meyer, participante:

Le groupe monte à bord d’un bateau de ligne à la station « Oberägeri Ländli ».

Semaine dans la joie et la bonne humeur, grâce à la CAB. 

Du 1er au 9 mai, j’ai eu le bonheur de participer au camp du printemps à Oberägeri dans le canton de Zoug, organisé par la CAB.

Pourtant, depuis tant d’années que je bénéficie de ce cours, je ne m’en lasse jamais. Au contraire, j’y trouve toujours autant de plaisir.

Même si, pour des raisons de petits problèmes à un pied, qui ne m’ont pas permis de faire de longues marches, ma semaine a été très remplie d’activités. J’ai pu profiter pleinement de la gym, de l’aquagym et toutes sortes de petites promenades à ma portée. L’ambiance excellente qui régnait dans le groupe a fait qu’il n’y a eu aucun moment d’ennui.

Les jeux de société le soir ont aussi contribué à la joie d’être ensembles.

Ce qui m’a fait vraiment plaisir, c’est d’avoir profité du samedi avant notre départ. Il faisait tellement beau et nous sommes montés au Raten, où j’ai pu faire la petite marche jusqu’à la chapelle alpestre et boire un jus sur la terrasse du petit restaurant. C’était magique.

J’aimerais profiter de remercier Nicole, Bernard et Marilou, ains

i que tous nos guides, pour l’amour qu’ils ont mis afin de réussir si bien notre cours, même que la météo n’a pas toujours joué en notre faveur. Un bravo aussi à la

CAB d’organiser, d’année en année, ces camps de remise en forme très appréciés. Nous ne demandons qu’une chose, que ces belles semaines printanières, qui nous donnent l’occasion d’être plus en contact avec la nature, puissent continuer.

Photos: Nicole Jaggi

POINT DE VUE

Le numéro 1/2021 de notre magazine POINT DE VUE a été publié. En plus de l’édition imprimée, POINT DE VUE peut également être lu et téléchargé en version PDF dans les archives en ligne.

Dans les POINT DE VUE 1/2021, vous ferez connaissance d’une bonne âme, Madlen Beyeler, ainsi que de Nina Zimmermann, son assistante sociale. Dans sa chronique populaire, Christine Müller raconte comment, en tant que personne sourde-aveugle, elle a fait pour trouver un remplaçant à court terme pour une accompagnatrice pour ses vacances de randonnées, et comment tout s’est finalement bien passé. Et : Le nombre dioptrique des lunettes et des lentilles de contact est-il le même ? Vous pouvez le découvrir dans « Vérités ou mythes ».

POINT DE VUE 1/2021: Téléchargez-le ici.

Rapport annuel 2017

Pour les personnes aveugles ou ayant un handicap visuel, tout changement implique invariablement des difficultés qui peuvent être compliquées à surmonter. Toutefois, les changements représentent aussi l’occasion de vivre de nouvelles expériences. Nous abordons ces défis de manière positive et avançons vers l’avenir avec confiance. Pour en savoir plus, consultez notre rapport annuel 2017.

Le monastère des capucins de Saint-Maurice

Le groupe de  » Notre Dame de la Lumière  » s’est réservé les derniers jours du jubilé pour y participer. Nous aurons le privilège de rencontrer des grandes fugures de ces lieux :

Le Chanoine Thomas Roedder nous conduira le premier jour  sur le chemin des Stèles au lieu même du martyre et nous fera visiter la basilique avec sa porte sculptée.

Mercredi matin, le Chanoine Atanasiadès nous fera découvrir son instrument préféré et, uniquement pour notre groupe, nous fera le plaisir de nous donner un miniconcert. Notre Aumônier, Jean-Michel, nous aidera à intérioriser tout ce vécu lors des différentes célébrations.

Bien entendu, des moments de convivialité et de rencontre font également partie du programme.

Le dernier jour, nous le passerons à la pelouse à Bex avec les sœurs de Saint-Maurice, car elles aussi célèbrent le 150 ème jubilé de leur congrégation. Ainsi nous pourrons remercier et louer Dieu pour tout ce temps de grande fidélité.